Covid 19- aidant familial

Être aidant pendant le confinement

 

Comment accompagner son proche en situation de dépendance pendant le confinement ? Cette fiche pratique répond aux questions sur les besoins et les droits pour les aidants familiaux durant cette période particulière que constitue le confinement dû à l’épidémie de Covid-19.

 

Par Céline Bouillot, Chargée de mission au Pôle Protection sociale, santé, vieillesse de l’Unaf

Votre proche dépendant du fait de l’âge, de la maladie ou d’un handicap, peut faire partie des personnes vulnérables au Covid 19. C’est pourquoi il est nécessaire de le protéger le plus possible de tout contact, afin d’éviter de lui transmettre la maladie.

La typologie des situations considérées comme fragiles est disponible sur le site du ministère des Solidarités et de la Santé, en cliquant ici. Elle regroupe notamment les personnes âgées de plus de 70 ans, les personnes avec une immunodépression (pathologie cancéreuse et hématologique, transplantation d’organes ou de cellules souches hématopoïétiques, maladies inflammatoires, maladies auto-immunes, VIH…), les personnes atteintes d’une pathologie respiratoire (asthme, mucoviscidose, insuffisance respiratoire chronique…), les diabétiques, les personnes ayant des antécédents cardiovasculaires (hypertension artérielle, AVC, chirurgie cardiaque, insuffisance cardiaque…), les personnes ayant une insuffisance rénale chronique dialysée, les personnes présentant une obésité avec un indice de masse corporelle égale ou supérieur à 40, les personnes atteintes de diabète de type 1 insulinodépendant et de type 2, les personnes atteintes d’une maladie hépatique chronique avec cirrhose.

 


Vous ne cohabitez pas avec votre proche lors du confinement


Vous ne cohabitez pas avec votre proche dépendant ou en situation de handicap, mais son état se dégrade et nécessite votre présence.


Conciliation vie professionnelle, vie familiale et situation d’aidance