Dossier
 Noel, fêtes de fin  d’année 

Comment eviter les conflits en famille ?

Conflits familiaux  :  La trêve des confiseurs au moment de Noël ! Pas toujours ! Les conflits familiaux peuvent vite refaire surface. C’est du moins l’avis de Nicole Prieur. Pour la philosophe, la solution pour y échapper est « d’accepter le réel de sa famille au lieu d’essayer de régler ses comptes».

 

 

Noël révélateur de conflits?

« Les fêtes de famille font parfois ressurgir les conflits latents », note la philosophe, Nicole Prieur. « C’est symptomatique de toutes les fêtes de familles. À noël c’est encore plus fort ». Quand on se retrouve après plusieurs mois sans se voir, les personnes sont quelques fois, dans l’ambivalence, entre le plaisir des retrouvailles, et l’idéalisation de sa famille. Pendant des mois à distance, la famille est parfois un peu idéalisée. On imagine que sa famille va nous accueillir
à bras ouvert ». Fini les réflexions désagréables de maman sur votre tenue vestimentaire, ou l’intérêt quasi exclusif de papa pour votre frère ainé, plutôt que pour soi. Mais souvent la trêve des confiseurs n’a pas lieu.

 Les identités familiales au coeur du conflit.

Rien n’a changé « et on se retrouve confrontés au réel de sa famille ». Papa est toujours aussi passionné par le métier de banquier du frère ainé, et maman a retrouvé sa verve habituelle au moment du dessert. « Cela fait souffrir ». D’autant plus qu’au moment de la réunion de famille » on est on est à la fois enfant, petite-fille, femme, mère, épouse ou compagne, divorcée ou séparée… Toutes nos identités personnelles et familiales resurgissent avec certaines souffrances non élaborée ». Les fêtes de famille réveillent souvent en nous ces différentes facettes ; et les carences affectives, qui vont avec.

Accepter le réel de sa famille ! 
La seule façon de vivre au mieux ces temps de partage, « c’est au lieu d’essayer de regler ses comptes, c’est-à-dire, exiger de recevoir ce que n’on pas reçu, il faut accepter le reel de ses parents, le réel de sa famille ». Mais aussi le sien. Il est important de prendre du recul. « Jouer la carte humour, si besoin « et focaliser sur les choses positives, « pour le bonheur des enfants », mais aussi des adultes présents.

A LIRE

Nicole prieur. Petits réglements de comptes en famille.
editions Albin Michel 2009.