Services de l’UDAF
Habitat inclusif

L’UDAF de la Manche ouvre un deuxième dispositif

 

Colocation solidaire   : Le second projet d’habitat inclusif porté par l’UDAF de la Manche, en partenariat avec l’ETP d’Avranches et l’ARS, avec le soutien du Conseil départemental et de l’ADMR, a ouvert ses portes le 30 septembre dernier. Cette maison de 300 m2, en plein coeur de centre ville, accueille 4 habitants, colocataires, en situation de handicap. 2 places sont encore disponibles.

 

Une solution d’hébergement pour les personnes vieillissantes en situation de handicap

Cette maison d’habitat accompagné, de 300 m2, sur deux niveaux en plein coeur du centre ville d’Avranches, accueille des personnes vieillissantes en situation de handicap. Les premiers locataires sont des personnes accompagnées par l’ETP d’Avranches qui arrivent à l’âge de la retraite. « Il existe très peu de solutions intermédiaires pour les personnes qui ont vécu une bonne partie de leur vie en établissement » souligne Gaétan Ferchaux, directeur par intérim, de l’UDAF de la Manche. « C’est souvent la maison de retraite qui s’impose après leur fin d’activité professionnelle en ESAT ou dans des structures de ce type ». Le dispositif d’habitat inclusif propose une solution plus adaptée pour des personnes encore relativement autonomes, dans un objectif de lien social. « Ces nouveaux retraités aspirent à une vie résidentielle, leur permettant de maintenir leur autonomie de déplacement, de loisir, de vie quotidienne dans la ville, tant qu’ils sont encore valides ».

Ouvert aux personnes vieillissantes et en situation de handicap

Même si les premières personnes accueillies, viennent d’ESAT (Etablissements ou Services d’Aides par le Travail) et ouvrent des droits à la retraite, les critères d’admission ne s’arrêtent pas là. « Ce dispositif s’adresse plus largement à toute personne, vieillissante en situation de handicap ». De façon plus spécifique, celle-ci doit être en capacité d’alerter et de solliciter en cas de difficultés, notamment la nuit. Le fait de rester sans surveillance permanente est une condition sine qua non pour l’accession à ce mode d’habitat. « La personne doit être en capacité de se lever, de se nourrir, de se déplacer seule ».

Six colocataires maximum

Les conditions d’admission ne nécessitent pas une orientation de la MDA, contrairement à l’autre dispositif d’habitat accompagné de l’UDAF de la Manche, Familles Gouvernantes. Pour accéder, les habitants doivent être bénéficiaires de prestations ou allocations en lien avec leur âge ou leur handicap. Ils doivent être âgés de 45 ans ou plus. « Deux places sont encore disponibles ». La maison, entièrement équipée, située à proximité du jardin des plantes, d’Avranches, peut accueillir six colocataires au maximum.

 

L’habitat inclusif constitue une alternative à la vie à domicile et à la vie en établissement. Comme dans cette maison de 300 m2 à Avranches, les habitants en situation de handicap y vivent dans des espaces privatifs, tout en partageant des espaces communs et un projet de vie sociale, élaboré entre locataires.

 

Une chambre individuelle et des espaces de vie partagés

Chaque personne dispose d’une chambre individuelle qui reste son espace personnel. Les pièces communes sont, quant à elles, ouvertes à tous et partagées. Les personnes bénéficient d’aides à domicile, qui interviennent pour le ménage et à l’heure des repas. Ce sont des professionnels de l’ADMR, partenaire du dispositif qui interviennent une fois par jour. Une partie des ressources dont bénéficie chaque personne sont mutualisées et permettent le financement de l’intervention de deux aides à domicile.

Un programme d’animation élaboré par les habitants

Un travailleur social de l’UDAF de la Manche, anime le quotidien sur place, avec des ateliers organisés, au sein de la résidence, mais également des sorties extérieures, comme des visites de musée, des animations dansantes, ou des après midi bowling. Le programme d’activité est élaboré avec l’ensemble des résidents. Le but est de créer un esprit de solidarité entre les personnes, et d’insérer les résidents, et de les conduire à une autonomie plus grande, tout en évitant l’isolement. « L’habitat inclusif, est un projet fort de l’UDAF, qui vise à moyen terme de développer des logements sur l’ensemble du territoire Manchois », conclut Gaëtan Ferchaux. Plusieurs projets sont déjà à l’étude sur le département, notamment à Saint-Lô et Carentan.

 

 

En savoir plus : UDAF de la Manche : 02 33 57 92 25

habitatinclusif@udaf50.fr

Autre dispositif d’Habitat accompagné de l’UDAF : Familles gouvernantes