Couple
L’arrivée d’un enfant peut-elle être un facteur de rupture de couple ?

Lors de l’arrivée d’un premier enfant, il arrive que des couples se séparent. On parle alors de « baby clash » ? 

Si l’on observe les statistiques, il faut relativiser. La séparation intervient généralement quand les enfants sont grands. « Cela peut arriver dans le cadre d’une seconde naissance » informe Odile Lerebours, médiatrice à l’UDAF de la Manche. « En fait, ça vient surtout du projet d’enfant, le couple n’a pas forcément le même projet de naissance au même moment. » Le « baby clash » est donc un phénomène plutôt marginal. « La naissance est un facteur de renforcement du couple, dans la plupart des familles».

Toutefois, l’arrivée d’un enfant peut être un facteur de rupture, que les gens soient mariés ou pas, souligne Marie-Françoise Duval, médiatrice familiale. « La place plus importante que prend la mère peut changer la donne. Avec l’arrivée de l’enfant, la mère prend plus de place parfois au détriment de son mari ou de son compagnon ». Dans un couple, ou une famille, l’équilibre des places est très important. Il y a un équilibre à trouver. Avec une naissance, il faut réaménager les rôles. Et le couple a tort de penser que cela va se faire tout seul. Le dialogue est primordial. Cependant, les problèmes d’un couple ne naissent pas avec l’arrivée d’un enfant. « La naissance d’un enfant agit souvent comme un facteur déclencheur, faisant remonter à la surface des difficultés plus anciennes ». « Le baby clash » est donc plutôt le fruit d’une tension ravivée que l’arrivée d’un enfant, même si des tensions peuvent résulter des nouvelles responsabilités.