Seniors
La retraite favorise-t-elle la fin du couple ? 

Divorce des séniors. Selon les derniers chiffres de l’Ined, les seniors divorcent de plus en plus, avec quelques facteurs déclencheurs, et notamment avec l’arrivée de la retraite.

Le couple à l’épreuve du temps libéré !

Selon l’Ined, le nombre de divorcés de plus de 60 ans a doublé depuis 1985. Des séparations qui interviennent principalement au moment de la retraite de l’un ou des deux conjoints. « Le temps libéré est un temps de vie commune, auquel il faut donner du sens», analyse Michel Billé, sociologue, spécialisé dans les questions relatives à la vieillesse. Différents facteurs temps, qu’il faut réinterroger. «Le temps pour le couple, celui qu’on s’accorde pour soi, et celui pour les autres ». Si cette question de la temporalité, n’est pas à la base de l’organisation de la vie d’un couple qui avance en âge, «le face à face quotidien peut vite se transformer en confrontation, avec la séparation au bout ».

Le couple à l’épreuve de son histoire.

“D’une manière générale, la retraite met à l’épreuve l’entente du couple, qu’il soit marié ou non,” ajoute la philosophe, Nicole Prieur*. “A cet âge de la vie, on revisite sa vie de couple, on mesure les sacrifices éventuels passés, on réinterroge l’engagement mutuel”. A travers le couple, c’est aussi soi qu’on interroge. “Vieillir c’est toujours remanier son rapport au monde, aux autres et à soi-même”, ajoute Michel Billé. Le “marquage social” du passage à la retraite est aussi un facteur qui peut être perturbateur qui vient interroger la place prépondérante qu’ont eu le travail et les enfants pendant une quarantaine d’années.

La séparation silencieuse !

Une séparation qui ne prend pas toujours la forme d’un départ du domicile mais “une séparation pour rester ensemble”. “On se répartit les pièces, les espaces dans la cuisine, on fait chambre à part, au motif de trouble du sommeil”. Une séparation en mode light, qui prend une forme invisible aux yeux du monde “mais qui est réellement profonde”.

Couple durable, couple solidaire!

D’où pour Nicole Prieur, la nécessité de communiquer, “il n’est jamais trop tard pour apprendre à se parler”. On constate d’ailleurs un nombre important de couples sexagénaires qui consultent un thérapeute. Bien vieillir ensemble “demande souvent la prise de conscience que son propre bien-être passe aussi par le bien-être de l’autre”. Pour s’entendre, “le couple doit pouvoir supporter une plus grande individuation de chacun et en même temps savoir être solidaire”. Toutefois, la retraite n’est pas toujours synonyme de séparation, au contraire elle peut aussi favoriser un rapprochement, selon 37 % des personnes interrogées par un sondage de Metronews.

Le mimétisme de la séparation

Toutefois, certains retraités sautent le pas, en majorité les femmes (dans 60 % des cas ce sont elles qui demandent le divorce), les partenaires n’acceptant plus facilement de se soumettre à l’autre, “au nom d’un couple à sauver”. Les séparations des enfants ont parfois aussi “comme un effet libérateur et on s’autorise davantage à les envisager”.

Y a-t-il une vie après le divorce ?

“A cet âge de la vie, on croit encore à l’amour, on ne veut pas renoncer à son épanouissement amoureux et sexuel”. Les couples veulent encore se dire “OUI”. Les statistiques le confirment. Le nombre de mariages après 60 ans ne cessent d’augmenter. Entre 2006 et 2012, on a constaté une hausse de 21 %. “Les sites de rencontres pour seniors se multiplient”.

SOURCES

Nicole et Bernard Prieur
“La famille, l’argent, l’amour”,
Albin Michel 2016.

A LIRE 

Michel Billé
“Lien conjugal et vieillissement”,
Éditions ERES 2014.